December 27, 2006

ArtaudThérapie Jabberwockienne

Toi si brûlé dedans, le silence d'ovipare
Digère indigent les bleues ecchymoses wouahh babe
Olé mimésis aère ces borborygmes viciés
Et endosse la momie rasta ou grabataire

Boire ces aberrations rocking my song!
Ces doses de dynamites, ces gloses du kamtchatka
Boire ces jujubilations bridées und schön
So früh trémousse en moi une bande de bodysnatchers:

Héliogarbage, Mortezuma, Balthnus, Anaïs Nein, Abélardefact, van Drogh
and all the others in this body
car nous sommes comme à la veille d'une nouvelle
confusion des langues (El Nacional, Agosto 1936)

2 comments:

carmen said...

une bandesong glosses on artaud wouahh ...une kamtchatka
(El Nein, silence

rzeppinini said...

neinemotogrlyphoya